Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y aura toujours la tendresse

Publié le par Seb (Skarod sur Myspace)

Jamais il n’y a eu de jamais

Et tout a toujours été

Prêt à tout ou rien

On ne se voit jamais tomber de haut

A genoux effondré

Rattrapé par ses rêves

On ne comprend que trop tard

Pourtant tout est clair

Comprendre le temps qu’il faut

Comprendre le besoin de l’envie

Si on se cache

Personne ne peut savoir

C’est facile de sourire

Et de prétendre

Se cacher de la lumière

Pleurer comme un enfant

On ne peut retourner en arrière

Tout est un peu

Tout est beaucoup

Les pensées tourbillonnent

Hantées par les jours

Hantées par les nuits

Ame torturée

Comme si on voulait être son pire ennemi

Puis un jour les maux s’effacent

Il n’est jamais trop tard pour croire, y croire

Prendre le meilleur de soi

Oublier le reste

Il y aura toujours la tendresse

Toujours

 

 

Commenter cet article

Charlie 24/05/2009 11:28

Je passe avrc mon panier plein de bisous pour toi, te souhaiter un très bon Dimanche...
Bisous Seb.

Charlie 17/05/2009 20:53

La vache de saperlipopette Seb !!
Je reviens après un long moment de silence et ce texte me parle beaucoup plus que tu ne pourrais l'imaginer et je t'en remercie..
Il y aura toujours la tendresse et plein de bisous pour toi.
Je t'embrasse très fort.

Seb (Skarod sur Myspace) 18/05/2009 13:17


Merci Charlie. J'aime bien : la vache de saperlipopette! Sourire. Tres belle semaine a toi.
Kisssss


Seb (Skarod sur Myspace) 15/05/2009 12:07

Merci Mel. Merci. Ravie de te voir ici.
Je t'embrasse aussi bien fort.

Thierry, oui avec les enfants il y aura toujours la tendresse. Mais je crois aussi que dans la vie...quoiqu'il arrive, la tendresse existera toujours! On ne la voit pas forcement, mais elle est bien la.
Bisoussss

Thierry+Benquey 15/05/2009 11:35

Parfois difficile de la trouver la tendresse. Heureusement qu'il y a les enfants, eux savent toujours où elle se trouve.
Amitié
Thierry

Mèl 14/05/2009 17:09

Bonjour Seb'

Avoir la sensation que tu aies écrit ce texte pour moi...Je me l'approprie...en tant que lectrice.

Réagir selon les trois-quarts de ta prose...

Puis un jour....J'attends ce jour, qui n'est pas encore venu et qui me bouffe !

Ta prose est splendide, et combien vraie...
Je t'embrasse,
- Mèl -